Carole-Fraresso.-Motche-Joaillerie-Art-P

" La joaillerie précolombienne est un métier de savoir-faire ancestraux, un métier qu'il faut réapprendre".

Carole Fraresso

ELLE

Passionnée d’histoire et d’Amérique latine, Carole Fraresso développe très tôt un goût pour les voyages et les sciences humaines. Après des études d’arts plastiques, elle poursuit son parcours avec un Master en archéologie durant lequel elle développe un véritable engouement pour les civilisations andines et leurs rapports avec la parure métallique. Elle intègre en 2002 le Laboratoire de Recherche sur les Archéomatériaux de Bordeaux et l’Institut Français d’Études Andines de Lima, où elle mènera des "enquêtes technologiques" pour tenter de restituer les gestes et les modes de penser  d'orfèvres d'un autre temps.

 

Titulaire d’un Doctorat en Archéomatériaux et experte en Orfèvrerie Précolombienne, Carole Fraresso est une spécialiste des cultures pré-incaïques, reconnue internationalement; ses publications et autres productions en témoignent clairement.

 

En 2009, l’archéométallurgiste française décide de s’installer au Pérou et, dans l’intimité des réserves des musées, inspirée par les plus belles collections internationales, elle commence à dessiner quelques parures. Elle crée ses premières collections exclusives de bijoux pour le Musée Larco de Lima et le MEG de Genève, et projette une tradition joaillère ancestrale dans la modernité.

 

Fondatrice de Motché, elle assume depuis 2010 la fonction de Directrice Artistique de la maison de joaillerie précolombienne poursuivant, entre la France et le Pérou, une carrière à la fois audacieuse et engagée.

LUI

Les artisans joailliers qui exercent au Pérou sont souvent des maîtres reconnus dans leurs disciplines. Orfèvre de renom, Armando Castillo est parmi les derniers à exercer cet art millénaire.

 

Formé par son oncle aux arts du métal, puis à la restauration d’objets archéologiques au Musée Tumbas Reales de Sipan, à Lambayeque ; cet orfèvre de la côte nord du Pérou a un parcours professionnel à la hauteur de son talent. En 2004, il débute une collaboration scientifique avec Carole Fraresso en associant son savoir-faire séculaire au domaine de l’archéologie expérimentale. Passionné par son métier et le patrimoine technique de ses ancêtres, Armando a su préserver et actualiser son héritage en alliant science et technicité, durabilité et créativité.

 

Co-fondateur de Motché, il façonne main la feuille d’or pour donner vie aux créations de la Maison dans le respect de la tradition et d’une logique de préservation du Patrimoine Vivant dont il est porteur. Son savoir-faire d’exception, devenu il y a 3.000 ans le symbole identitaire favori des grandes personnalités du Pérou, fait aujourd’hui à nouveau rayonner le génie péruvien de l’orfèvrerie précolombienne.

" La maison Motché est la rencontre entre ces deux personnalités hors du commun qui, depuis 10 ans, contribuent à la sauvegarde de l'un des patrimoines les plus emblématiques du Pérou".

NOTRE MISSION

 

Motché oeuvre pour la récupération et la transmission du patrimoine culturel joaillier du Pérou. Façonnés main, les bijoux Motché modernisent un artisanat historique du luxe en privilégiant l’or recyclé et pérennisent les gestes d’artisans péruviens d’exception, dans le respect d’une démarche étique et responsable.

logo noir GIF.gif
  • Instagram
  • Noir Pinterest Icône
  • Facebook